Bandeau superieur

Bienvenue à la Ferme Equestre de Bois Guilbert


Pour nous écrire

Historique...

Louis de Pas créa le poney-club en 1965 sur la propriété familiale à BoisGuilbert. Il fut un véritable pionnier et beaucoup le reconnaisse comme le père du mouvement du poney en France.
  • 1952 Louis de Pas s'installe comme agriculteur sur la propriétéfamiliale de Bois-Guilbert.
  • 1960Ses sept enfants accueillent les premiers poneys arrivés des Ilesshetlands; démarrage de l'élevage, avec rapidement plus de 100 poneys.
  • 1965 Début des activités du poney-club à Bois-Guilbert.
  • 1971 Création du Poney-Club de France ; Louis de Pas en estmembre fondateur.
  • 1975 La première expérience de classe verte à lieu àBois-Guilbert sous l'oeil attentif de l'Education Nationale.
  • 1979Le Ministère de la Jeunesse et des Sports lance quatre expériences decentres de vacances à "dominante poney" dont Bois-Guilbert fait partie.
  • 1981 Les conclusions des expériences sont positives et les 32directeurs régionaux de la Jeunesse et des Sports favorisentofficiellement la mise en place des poneys dans les centres devacances.
  • 1988 Mort de Louis de Pas le 16 février. Sa femmeChristiane et leurs neufs enfants reprennent le poney-club enindivision, conscients de cet héritage particulier.
  • 1993 Thierry de Pas, fils de Louis, reprend l'activité. Il estsecondé par Christiane

...Bois-Guilbert a fêté ses trente ans en 1995 !

  • 1999 Christiane prend sa retraite etouvre des chambres d'hôtes dans sa maison des Vallées
  • 2000 Début de l'élevage islandais. Bois Guilbert est l'un des seuls clubsfrançais à croire dans cette fabuleuse race, encore très peu développéeen France
  • 2003 Thierry retrocède les Vallées à Sophie quiouvre les "Ecuries des Vallées" aux cavaliers désireux de seperfectionner et de goûter à la compétition.
  • 2004 Réagencement des paddocks et création d'une piste de tölt
  • 2006 Création de l'association "Chevaux Islandais Entre Seine et Bray",Thierry en est membre fondateur. Son objet est d'organiser une filièrelocale pour favoriser la pratique de l'équitation islandaise soustoutes ses formes, en particulier l'équitation "nature"
  • 2007 Vincent d'Arboval, cousin germain mais néamoins voisin, reprend uneexploitation familiale à 3 kms par les chemins et crée la Ferme duTölt. Il en confie la gestion à Thierry pour développer une fermed'élevage dédiée aux chevaux islandais. L'idée est de vous permettre deréaliser votre rêve... Acquérir un poulain et l'élever à l'herbage aumilieu de ces congénères jusqu'au terme de ses 4 ans. Tout unprogramme...
  • 2008 Monsieur et Madame Jean céde leur élevageislandais à Thierry après 25 ans de sélection. Le cheptel des islandaisde Bois Guilbert dépasse les 100 chevaux!

...Et ses cinquante ans en 2015 !

Témoignage de Henri Blanc

Directeur des Haras Nationaux 

à l'occasion de la fête des 35 ans du poney-club en 1995

C'est un immense plaisir de retrouver Bois-Guilbert dans toute sabeauté etson activité. C'est l'occasion de rappeler quelques souvenirs :souvenirs de mon ami Louis de Pas, souvenirs des débuts du Poney Clubde Bois Guilbert qui a incarné ce que l'on a appelé plus tard le"phénomène poney".

C'était, il y a une trentaine d'années... L'équitationn'était pas pratiquéecomme aujourd'hui. Beaucoup moins développée, beaucoup moinsdiversifiée, elle était encore très militaire. (...)

Les poneys, particulièrement les plus petits d'entre eux,les Shetlands,existaient peu. Ils étaient, chez nous en France, considérés comme desjouets, des animaux de compagnie et pas du tout comme des partenairesd'équitation. Combien de fois ai-je entendu dire par des personnageséminents du monde cavalier de l'époque que les allures brèves etrépétées des Shetlands étaient à proscrire pour l'initiation équestre!!! Il y avait un véritable ostracisme à l'égard des poneys.(...)

Autre souvenir précis : ma première visite ici à Bois-Guilbert... un déjeuneravec les autorités... préfet, notables agricoles, société du pays...mais du monde du cheval, j'étais me semble t-il seul... avec M. Turgis,le futur créateur du Poney Club de France.

Les explications de Louis de Pas, les démonstrations qu'il nous fit,furent, en ce qui me concerne, très convaincantes... D'autant plus quej'assistai peu de temps après à Bois Guillaume, aux portes de Rouen, àune démonstration de pédagogie nouvelle imaginée sur place et présentéepar Inès de Pas. Magnifique...

La cause pour moi était entendue ; il fallait que le développement del'équitation sur poney devienne une priorité dans la politique desHaras nationaux.

Tout est donc partid'ici de Bois Guilbert. La réussite sur place se mesure à lasatisfaction des enfants, de leurs maîtres et de leurs parents...

Le succès à l'échelon national se mesure àl'engouement obtenu aujourd'hui pour les poneys
quel chemin parcouru ! Cette branche de l'équitation, inexistante il ya trente ans, est dorénavant une des plus vivantes, sinon la plusdynamique.

Pourquoi un tel succès ? Sans doute en raison de la motivation essentielle desresponsables des poney-clubs de chercher en priorité à plaire auxenfants et de tout penser pour eux (la pédagogie, la mise en confiance,l'animation, les jeux, les compétitions, le rêve...), au lieu d'avoirvoulu imposer une transition de la "grande" équitation parfois troprigide...

C'est avec joie que je suis venu aujourd'hui apporter ce bref témoignage : Louis de Pas et safamille ont eu une idée de génie qu'ils ont mis en ïuvre d'une façonintelligente... Qu'ils en soient félicités !


pied de page
Ferme Equestre de Bois Guilbert
1001 route d'Héronchelles 76750 Bois Guilbert (Haute-Normandie)    -    tél : 02 35 34 42 51
poney-club - ferme pédagogique - Colonie poney - classe découverte - collège Equestre - gîte de groupe
Ecole Française d'équitation affiliée à Bienvenue à la Ferme et à Gîtes de France