Bienvenue à la Ferme Equestre de Bois Guilbert


Pour nous écrire

Julie

Julieest un poney Shetland et sa robe a la couleur aubert. Cela veut direqu'elle a des crins blancs mélangés aux crins rouges. Elle est muscléecar elle porte mon Père. Ce qu'elle déteste, c'est qu'on lui touche letoupet et les oreilles.

Auxgrandes vacances dernières, pendant un camp, après la moisson, onoublia de fermer les portes. Alors, pendant la nuit, les poneysgourmands trouvèrent un tas de blé, moissonné la veille. Le matinarriva. A huit heures, les garçons réveillés et habillés allèrent voirles poneys. Mais il n'y avait que Pompon dans la pâture. Ils virent lesponeys sous le hangar. Alors ils les chassèrent et coururent vers papaen disant :

"On a trouvé les poneys mangeant le blé sous le hangar. On a refermé la porte après les avoir sortis."

Papa,sachant que le blé est un poison pour les poneys, s'ils en mangentbeaucoup, prit l'écouteur et téléphona au vétérinaire. Mais celui-cirépondit :

"S'ils étaient trente, dix peuvent mourir aujourd'hui. Il n'y a aucun remède."

Eneffet, dix moururent. Julie semblait tirée d'affaire. Pompon avaitpitié d'elle et de moi. Alors, pour qu'elle se lève, il essaya de lamordre gentiment, mais Julie ne bougea pas. Puis il résolut de luidonner un petit coup de sabot. Aussitôt, elle se remit sur pied . J'enétais tout joyeux.

Le soir, papa me demanda :

"Tu crois que Julie va résister? - Oui, elle va s'en tirer."

Lelendemain, à six heures, je m'habillai rapidement, puis je courus voirJulie qui devait m'attendre à l'écurie. Elle était là, mais ne bougeaitpas, elle était paralysée.

"Pauvre Julie, pourras-tu galoper encore avec moi ?"

Lesjours passèrent. Julie remangeait un peu et faisait quelques pas. Puiselle fut mise, avec les cinq autres convalescentes, dans la basse-cour.Je l'aidais à reprendre des forces. Je la soignais comme une mèreaurait soigné son bébé. Je passais les journées avec elle, je nemontais plus. Parfois, je lui donnais une croûte ou un biscuit, maiselle tournait la tête. Tout cela se déroula pendant sept jours.

Puison lui fit des piqûres ainsi qu'aux autres. L'Anglaise, en ayant eudouble dose, s'était endormie, allongée sur le côté, dans la paille.Les enfants affolés se précipitèrent vers papa en inventant :

"L'Anglaise va avoir son petit..."

Papa alla voir, puis téléphona au vétérinaire qui nous rassura :

"Vous lui avez donné trop de calmant, elle dormira toute la journée."

Après cet accident, Julie alla de mieux en mieux, je la remontai.

"Tu pourras, de nouveau, être championne d'Europe aux courses. Oh Juliequi aime tant galoper ! Aucun poney ne peut te dépasser."

Thierry 10 ans


Ferme Equestre de Bois Guilbert
1001 route d'Héronchelles 76750 Bois Guilbert (Haute-Normandie)    -    tél : 02 35 34 42 51
poney-club - ferme pédagogique - Colonie poney - classe découverte - collège Equestre - gîte de groupe
Ecole Française d'équitation affiliée à Bienvenue à la Ferme et à Gîtes de France