Bandeau superieur

Bienvenue à la Ferme Equestre de Bois Guilbert


Pour nous écrire

le secret de Jean Marc

Depuisquelque temps, papa cache quelque chose. Un matin, Jean Marc, intriguépar son comportement, va voir les poneys et trouve papa en train de lessoigner.

"Papa,tu me confies ton secret, je ne le dirai à personne. — C'est promis ? —C'est promis! — Alors viens, tu vas voir." Il se dirige vers le vieuxgarage et montre du doigt la petite charrette en osier. "Qu'a t ellede si particulier? — Ne le répète pas si je te le dis, car ça ne seraitplus une surprise pour les autres.
écoute! nous allons aller au cirque; comme chaque Noël, ils donnent unerepré¬sentation, nous sommes invités et avons choisi Cloth pour tirercette charrette avec la hotte du père Noël. — Oh, c'est formidable,mais qui va tenir la jument si elle a peur? —Hé bien, j'ai pensé queThierry pourrait le faire avec son habit de Davy Crockett."

JeanMarc est à la fois triste et jaloux de Thierry mais ces pensées sedispersent quand papa lui dit: "Tu le feras une autre fois, quand tuseras plus âgé !"

Unjour, le petit garçon se lève plus tôt pour aller à un rendez vous avecson père qui aussitôt le félicite de son silence. En arrivant au garageJean Marc est émerveillé. Il n'a jamais vu ça !

Lacharrette est là, attendant qu'on l'attèle, des guirlandes multicoloreségayent le bois reverni et une grande hotte est accrochée derrière. "Quelle fée est passée par là", se demande t il ? Mais ce n'est pastout, Thierry franchit la porte, habillé en Davy Crockett.

La veste à peine boutonnée, à franges, ainsi que le pantalon, déformé par les jambes légèrement arquées de Thierry.

Cloth est maintenant attelée pour son premier essai, tout va bien et elle n'est nullement effrayée

Heureux, les deux garçons s'échangent à tour de rôle les rênes, dirigeant la docile jument alezane aux crins lavés.

Quelques jours après, la surprise est annoncée à tout le monde. Tous, nous sommes surexcités.

Lejour de l'ouverture du cirque arrive; Guilaine, Jean Marc et moi sommesdésignés pour accompagner le héros du jour: Davy Crockett; Cloth estinstallée dans la camionnette.

Nouseffectuons le court trajet qui nous sépare de Rouen et arrivons devantun grand bâtiment blanc avec les inscriptions en lettres noires: "Cirque", et trouvons, non sans peine, une petite porte de service.

Lessabots claquent réqulièrement sur les pavés, dans les coulisses auxhauts murs grisâtres, autrefois blancs, c'est une animationperpétuelle, mais, en nous voyant, les gens s'écartent pour nouslaisser le passage et quelques uns glissent une main pour caresser lesponeys.

Nous nous plaçons dans un coin isolé et bientôt un homme escorté de deux autres nous accueille gaiement.

"Venez mes amis, là vous aurez de la place pour vous préparer", dit iltout en tapotant Cloth qui commence à s'inquiéter. Mais nous larassurons vite avec des biscuits.

Guilaine et moi, nous allons nous installer aux places que papa nous a fait voir.

Les strapontins disposés en rond et en montant sont presque tous pris.

Lavoûte du cirque s'élève très haut. Le premier numéro est annoncé, cesont les clowns qui font un numéro de prestidigitation évidemment;toute la foule se tord de rire.

Puisvient le second numéro, ce sont des oiseaux dressés; il y a un ennuicar un petit oiseau s'est envolé dans la vaste salle, mais on réussit àle rattraper.

Toutà coup, je reste ébahie, le rideau se lève et Thierry apparaît avecCloth qui tire la charrette contenant le père Noël. C'est lastupéfaction générale, le silence plane, les enfants restentémerveillés, ceux des premiers rangs, au bord de la piste, tendent lebras pour caresser, sans doute pour la première fois, le poney de leursrêves.

Le pèreNoël se lève, toujours souriant, et distribue les jouets amoncelés dansla hotte. Bientôt il n'en reste plus un seul. Cloth regarde Thierryd'un air inquiet car les enfants applaudissent maintenant. Thierry laréconforte en lui tapant amicalement sur l'encolure et l'entraîne toutdoucement vers les coulisses. Le père Noël, assis confortablement dansla charrette, sourit et caresse toutes les petites frimousses quil'entourent. Les enfants touchent le poney.

Ehoui, il est bien vivant et Thierry est fier de voir que sa grande amieCloth participe sans le vouloir au joyeux Noël de ces milliersd'enfants.

Isabelle 13 ans


pied de page
Ferme Equestre de Bois Guilbert
1001 route d'Héronchelles 76750 Bois Guilbert (Haute-Normandie)    -    tél : 02 35 34 42 51
poney-club - ferme pédagogique - Colonie poney - classe découverte - collège Equestre - gîte de groupe
Ecole Française d'équitation affiliée à Bienvenue à la Ferme et à Gîtes de France