Bandeau superieur

Bienvenue à la Ferme Equestre de Bois Guilbert
Nos lignes téléphoniques sont enfin rétablies... Avec encore quelques risques de perturbations


Pour nous écrire

Holidays on ice

Il est dix heures et, comme à l'habitude, nous recevons les visiteurs qui admirent les poneys.

Soudain un couple de jeunes gens s'approche de moi en parlant américain et me dit: "C'est à vous ces jolis poneys ? - Oui." lls parlent très bien français malgré leur accent. L'homme a un singe dans les bras et tous les passants le regardent.

"Nous avons un chalet en Suisse, et nous voudrions deux poneys pour tenir compagnie à nos singes."

lls regardent Furie et entrent dans la cage en poussant un petit cri d'admira¬tion; le singe, jaloux, crie et veut taper les poneys, mais son maître l'en empêche.

Puis il se dirige vers papa et lui dit: "Le directeur du Palais des Sports a vu défiler les poneys et voudrait beaucoup que vous veniez à la représentation qui aura lieu ce soir à l'entracte de "Holidays on ice », où tous les meilleurs animaux défileront. — C'est d'accord, mais ils devront s'entraîner, je pense, car ils ne connaissent pas la glace."

Nous nous entraînons donc à la suite d'un énorme taureau qui m'effraie, de grosses vaches, de petites chèvres et d'un bélier mérinos, sur un tapis posé sur la glace.

Le soir de la représentation arrive, nous préparons les poneys, je glisse un œil craintif à travers les fentes du rideau, il y a un monde fou, toutes les places sont prises. Le spectacle commence par du patinage artistique.

Les patineurs, éclairés des projecteurs multicolores, exécutent mille acro¬baties périlleuses.

Puis c'est le tour des clowns, une mule galope et ils doivent essayer de monter dessus, ils demandent des volontaires, un homme s'approche mais tombe tout le temps. Tout le monde est plié en deux et se tord de rire.

Je regarde les décors qui m’entourent; les loges sont numérotées, les grands murs blancs et vides se dressent et forment un couloir.

Il y a les acteurs décontractés qui mâchent un chewing gum, ceux qui ont le trac et qui se touchent presque les genoux tellement ils tremblent, et puis les habitués, qui restent tout à fait indifférents en sirotant un "Coca Cola" avec une paille.

Les patineuses vérifient leur équipement et leurs patins. Les acrobates se maquillent, puis je quitte l'envers du décor simple et réel pour me retourner et apercevoir entre les rideaux un monde féerique balayé de puissantes lumières où les moteurs qui refroidissent la glace ronflent silencieusement.

C est bientôt notre tour, les poneys sont nerveux et s'excitent, l'entracte approche.

Soudain mon cœur se serre, il est prêt à éclater, le rideau s'ouvre.

Les poneys s'arrêtent, apeurés, car ce n'est plus un tapis qui recouvre la glace, mais une espèce de plastique transparent.

Que va t il se passer?

Les spectateurs applaudissent; effrayés, les poneys n'osent plus bouger.

Nous arrivons à force de coups de talons à les faire avancer au milieu de la piste. Les applaudissements redoublent car les gens n'ont encore jamais vu cela. Mais les poneys, eux, n'apprécient pas et voudraient bien repartir. Que de monde!

C'est effrayant, des milliers d'yeux sont fixés sur nous et sourient.

Enfin, nous sortons, je m'aperçois que je suis déjà plus décontractée et je ris de ma peur, nous allons dételer les poneys et nous nous asseyons aux places que nos amis nous avaient réservées et le spectacle continue.

Maintenant, c'est le tour des singes et de leurs maîtres. D'abord, ils font un petit tour de piste pour saluer et pour s'échauffer.

Puis, le monsieur prend un lasso, l'attache autour de Jojo et le fait tourner de plus en plus vite.

Il est très fort!

Après il fait sauter des petits obstacles que le singe réussit.

La séance terminée, monsieur et madame Muller nous invitent dans leur loge.

Nous les rejoignons, Jojo et son amie mangent une banane en se chamaillant.

Après avoir fait connaissance, papa leur dit:

"Puisque maintenant les singes connaissent les poneys et que nous avons eu la chance de vous rencontrer, pourquoi ne viendriez vous pas à Bois Guilbert ? les singes seront ravis de grimper dans nos grands arbres."

Isabelle 13 ans


pied de page
Ferme Equestre de Bois Guilbert
1001 route d'Héronchelles 76750 Bois Guilbert (Haute-Normandie)    -    tél : 02 35 34 42 51
poney-club - ferme pédagogique - séjour vacances poney - classe découverte - collège Equestre - gîte de groupe
Ecole Française d'équitation affiliée à Bienvenue à la Ferme et à Gîtes de France